Emploi: 4 villes allemandes parmi les plus attractives du monde

Salma KammounTravailler en Allemagne Comments

Munich, Hambourg, Stuttgart et Francfort figurent en tête du classement mondial des 100 villes où il fait bon travailler.

En Allemagne, les meilleures opportunités professionnelles ne sont pas à Berlin, contrairement à ce que l’on pourrait croire. Au niveau mondial, Munich est en effet la 2e ville la mieux cotée pour trouver un travail, derrière Boston, selon une étude menée par l’entreprise de déménagement Movinga et reprise par le quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung.

La capitale de la Bavière a un marché de l’emploi très dynamique pour les jeunes. Elle est très accueillante pour les familles et possède de très bonnes structures de soins.

Également dans le top 10 : les métropoles de Hambourg, Stuttgart et Francfort – respectivement 4e, 5e et 9e. Elles se distinguent par leur taux de chômage bas chez les moins de 30 ans et par une relative facilité d’accès au marché du travail pour les femmes. La qualité de vie joue également : les excellents services de santé allemands, le coût raisonnable de la vie et l’efficacité des modes de gouvernance urbaine attirent des travailleurs du monde entier.

L’Allemagne, moteur du travail européen

Pour les auteurs de l’étude, le succès des agglomérations d’outre-Rhin est avant tout lié à leur dynamisme. Interrogés par la Frankfurter Allgemeine Zeitung, ils expliquent :

“La force des villes allemandes sur le plan mondial vient du fait que, ces dernières années, l’Allemagne s’est imposée comme le moteur du marché de l’emploi en Europe.”

Le pays compte d’ailleurs 10 métropoles classées parmi les 100 les plus attractives au monde, soit presque autant que les États-Unis. En comparaison, la France fait pâle figure : Paris, la première ville française du classement, n’arrive que 62e.

Pour réaliser cette étude, l’entreprise Movinga s’est appuyée sur 14 critères différents, parmi lesquels figurent les chiffres de l’immigration et l’employabilité des expats. Elle a également étudié l’environnement économique des start-up comme des entreprises déjà établies, et s’est penchée en détail sur les conditions de vie de chaque ville.